Cham Longe
Site éolien
Équivalence en tonnes de CO2 évitées annuellement2 250
Emplacement :Astet, Saint-Étienne-de-Lugdarès
Mise en service :2005
Date de construction2020
Contrat :20 ans avec EDF
Pays :France
Département :Ardèche
Puissance :39,95 MW
Statut :En exploitation

https://s3.amazonaws.com/boralex/Bandeau page web.jpg

La page est également disponible sur : https://www.boralex.com/fr/projects/renouvellement-cham-longe/

Le parc en quelques mots

Cham Longe est le parc éolien le plus haut de France (1457 mètres d’altitude). Mis en service en 2005 sur une ligne de crête de la Montagne Ardéchoise, sa scénographie spectaculaire le fait se confronter à un climat rude et à un gisement de vent puissant. En 2020, Boralex décide d’optimiser le parc éolien en démantelant 12 de ses 14 éoliennes pour les remplacer par autant d’éoliennes mieux adaptées à l’environnement du site. Ce projet est le 1er renouvellement de Boralex et à date le renouvellement le plus important de la filière de l’éolien en France.

15 ans d’histoires

2005, mise en service du parc éolien

Si le parc éolien offre aux randonneurs et gens de passage une vue imprenable sur le Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche, il est également confronté à des conditions météorologiques que l’on peut qualifier d’extrêmes.

Foudre, givre, un climat cévenol parfois difficile et une forte production électrique sont autant de paramètres qui font que ce parc éolien vieillit plus vite que les autres. De fait, il doit subir plus d’opérations de maintenance qu’un parc éolien soumis à des conditions de vie que l’on pourrait qualifier de normales.

Après 15 années d’exploitation et afin de permettre au parc d’atteindre sa durée de vie nominale, Boralex aurait dû mettre en oeuvre une opération de maintenance de grande envergure pour prolonger sa durée de vie, alors que le parc éolien pouvait tout aussib ien être optimisé avec les technologies actuelles.

2020, démantèlement et renouvellement

En effet, en 15 ans, la filière éolienne a fortement évolué. Les éoliennes sont aujourd’hui, d’un point de vue technologique, au-dessus de tout ce qui pouvait se faire au milieu des années 2000. La nouvelle génération d’éoliennes est capable de supporter des facteurs de charge beaucoup plus importants ainsi que de mettre en avant des caractéristiques innovantes dès leur mise en service afin de faire face aux conditions spécifiques d’un emplacement donné.

Boralex s’est donc penchée sur la possibilité de renouveler complètement les 12 premières éoliennes du parc éolien de Cham Longe, projet qui a très vite montré un très fort potentiel à la fois pour le territoire et en matière d’efficience énergétique. En 2020, Boralex optimise donc son parc éolien et prolonge son exploitation pour une nouvelle durée de vie de 20 ans.

Le renouvellement en chiffre

  • Entre 2005 et 2020 :
    • Mise en service du parc éolien en deux phases (Phase 1 : 2005, 12 éoliennes. Phase 2 : 2010, 2 éoliennes)
    • 14 éoliennes de 1,5 à 2,3 MW (22,6 MW)
    • Hauteur des machines 100 mètres
  • A partir de 2020 :
    • Démantèlement de 12 des 14 éoliennes et remplacement par autant de machine
    • 14 éoliennes de 2,3 MW à 3 MW (39,95 MW)
    • Hauteur des nouvelles machines 119 mètres
    • Pales chauffantes contre le givre, technologie sans boite de vitesse pour une résistance accrue, systèmes réducteurs d’émissions sonores intégrés aux pales
    • Retombées fiscales assurées pour une nouvelle durée d’exploitation

Gestion naturelle du site

Le site de Cham Longe, classé Natura 2000, abrite des micro-tourbières*, habitat d’intérêt communautaire rare en Ardèche. Ces micro-tourbières abritent une flore et une faune spécifiques, dont la Drosera, petite plante carnivore protégée.

Depuis le projet initial du parc éolien jusqu’à son renouvellement actuel, de nombreuses mesures ont été mises en oeuvre pour que l’exploitation éolienne n’ait aucun impact sur ces habitats de grand intérêt.

A contrario, l’exploitation éolienne permet de préserver le site naturel face à l’évolution spontanée des habitats et du paysage alentours.

*Zone humide caractérisée par l’accumulation de tourbe, un sol à très forte teneur en matière organique peu décomposée d’origine végétale, favorisé par les conditions écologiques particulières du site montagnard (roche, climat).

Pour aller plus loin

Lettres d’information chantier de renouvellement ;

Cham Longe dans la presse :