Des alliés
de premier ordre

Communautés

Établir des relations harmonieuses avec les acteurs locaux fait partie intégrante de l’approche de développement durable de Boralex. En fait, pour tous les sites en exploitation et les projets en développement, nous déployons les moyens nécessaires pour en favoriser l’acceptabilité sociale de la part de la population et des parties prenantes.

Nos équipes exercent une présence soutenue sur le terrain en faisant appel aux méthodes de communication les mieux adaptées compte tenu du contexte et des parties prenantes. Ainsi, chaque site fait l’objet d’une section qui lui est propre sur le site Internet de Boralex; les personnes intéressées peuvent y retrouver des renseignements utiles, mis à jour en continu. Dans le cas des projets en construction, nous mettons en place les mécanismes pour informer la population de l’évolution des travaux, prendre note de leurs préoccupations et répondre à leurs questions. Au nombre des actions les plus souvent entreprises, nous retrouvons les séances publiques d’information, la diffusion d’un bulletin « info-travaux », la mise en place d’une ligne téléphonique et d’une adresse courriel réservées à un projet en particulier. Dans plusieurs cas, nous procédons également à la mise sur pied d’un comité de suivi ou de liaison composé de représentants du milieu et de Boralex.

Toutes ces actions sont mises en œuvre avec la collaboration des équipes pour s’assurer de la prise en compte de l’ensemble des dimensions d’un projet, à la lumière des préoccupations et suggestions exprimées par les parties prenantes.

Des rencontres sous le signe du dialogue

En novembre 2017, à Avignonet-Lauragais, Blendecques et Verrières (France) ont eu lieu les Rencontres Boralex en présence d’élus des municipalités à proximité de nos parcs éoliens et de représentants de nos partenaires, dont WWF France. Il s’agissait d’entretenir un dialogue constructif entre différentes parties prenantes du processus de transition énergétique en cours dans la région. Nous avons abordé plusieurs sujets, y compris les questions de nature opérationnelle, règlementaire et fiscale, afin que tous aient une vision commune de ce que représente le développement de la filière éolienne comme source d’énergie. Cette deuxième session de rencontres s’est avérée concluante dans le sens où elle a été grandement appréciée par les participants et qu’elle a contribué à renforcer les liens pour une meilleure concertation quant aux actions à venir.

Un comité de suivi pour le parc éolien Le Pelon

En construction depuis septembre 2017, le parc Le Pelon, situé dans la partie centrale de la France, accueillera cinq éoliennes pour une puissance installée de 10 MW. Grâce au comité de suivi mis en place dès le départ, il a été possible de recenser les principaux moyens qui seront déployés lorsque le parc sera en exploitation et ce, en tenant compte des enjeux liés à la transition énergétique en cours. Au nombre des moyens retenus, mentionnons la régénération de la végétation, dont des massifs de haies, les nouveaux sentiers de randonnées, les parcours pédagogiques et l’installation de bornes de recharge électrique.

« L’aventure a commencé par une vision, secondée par la persévérance, la créativité, le travail d’équipe et l’engagement. Aujourd’hui, Boralex peut compter sur les forces vives de ses employés pour relever les défis en matière d’énergie renouvelable et de développement durable. Être au service de Boralex, c’est être au service de la planète et cela est une grande source de fierté et motivation. »

- Mario Geoffrey, directeur d’usine, Senneterre (Québec)

Pour en savoir plus, consultez notre rapport annuel.

Dernière mise à jour : mars 2018

Un prix d’excellence remis à un employé

En avril 2017, l’Association canadienne de l’énergie éolienne (CanWEA) remettait le prix Matt Holder du contact avec la communauté à Adam Rosso, directeur, Développement de projets en Ontario. Ce prix est remis annuellement à un employé d’une société membre de l’Association pour souligner son engagement à collaborer avec une communauté canadienne par la création de relations constructives fondées sur la confiance et le respect mutuel.


De gauche à droite : Ava Hill, chef de la Six Nations of the Grand River, Matt Jamieson, président et chef de la direction de la Six Nations of the Grand River Development Corporation, Adam Rosso, directeur, Développement de projets en Ontario chez Boralex, Michael Weidemann, vice-président exécutif d’Enercon Canada, et Patrick Lemaire, président et chef de la direction de Boralex.

Consultez notre section dons et commandites afin d'en savoir plus sur nos actions communautaires.